Retour à la liste des événements

la main d'oeuvre grecque et espagnole à l'usine métallurgique Sainte-Marguerite à castelsarrasin entre 1916 et 1918

par Bernard Ouardès

Le 9 janvier 2015

à 18h

Origine de l'article : www.espacedesaugustins.fr

Organisateur :  Archives départementales de Tarn-et-Garonne

Conférence

Comme beaucoup d’usines travaillant pour le ministère de la guerre, l’usine Sainte-Marguerite à Castelsarrasin fait face à une pénurie de main d’œuvre. Après avoir mis à contribution les réfugiés français et étrangers, les ouvriers spécialisés rappelés du front, les prisonniers de guerre, la main d’œuvre féminine et les travailleurs coloniaux, l'établissement fait appel à des travailleurs étrangers.

L’usine Sante-Marguerite va particulièrement faire appel à une main d’œuvre provenant de Grèce et d’Espagne et ce, dès 1916.

Comment était organisé le recrutement dans ces deux pays ? Quels étaient les centres d’accueil en France ? Cette immigration a-t-elle connue des flux et des reflux entre 1916 et 1918 ? Quelles ont été les conditions d’hébergement de ces ouvriers étrangers ? Etaient-ils soumis à une surveillance spéciale ? Qu’en est-il de cette main d’œuvre étrangère à la fin du conflit ?

 

 

Bernard Ouardes est le président de l'Association de Sauvegarde du Patrimoine Castelsarrasinois et auteur de l'ouvrage « L'usine Sainte Marguerite à Castelsarrasin dans la tourmente de 14-18 ».

 

 

       

 

Entrée gratuite

Pour y aller

Adresse : 27 Rue des Augustins, 82000 Montauban, France

Voir votre itinéraire

Contact

Renseignement

Archives départementales de Tarn-et-Garonne
05 63 03 46 18
archives@cg82.fr

Site web : http://www.archives82.fr/

Retour à la liste des événements

Partager