Retour à la liste des événements

Les étrangers dans la logique de guerre 14-18

avec Christiane Chaignon-Trias

Le 14 novembre 2014

à 18h

Origine de l'article : www.espacedesaugustins.fr

Organisateur :  Archives départementales de Tarn-et-Garonne

Conférence

Août 1914, l’heure est la mobilisation, les hommes partent confiants : la victoire sur les Allemands sera rapide et glorieuse.

Pourtant, dès la fin de l’automne 1914, l’illusion d’une guerre courte s’effondre : les combattants s’enterrent dans les tranchées et la guerre s’annonce longue et coûteuse, en hommes et en matériel. L’arrière, et notamment le département du Tarn-et-Garonne, épargné par les combats, participe à l’effort de guerre : pour alimenter le front, il faut assurer les travaux agricoles et faire tourner à plein régime les usines d’armement. Mais comment pallier le manque crucial de main d’œuvre ? Le gouvernement fait appel aux femmes, aux adolescents, aux vieillards mais aussi, on le sait moins, aux étrangers présents sur notre territoire, parfois depuis plusieurs décennies.

Immigrés d’origine allemande, austro-hongroise ou ottomane, ces « ressortissants de puissances ennemies » se heurtent aux impératifs de la Défense nationale : ils sont internés dans les camps de Moissac et de Labastide-Saint-Pierre où les conditions de vie sont difficiles. Pour améliorer leur quotidien, ces internés civils acceptent de travailler et de contribuer à l’économie de guerre. Mais la pénurie devient criante : après une période de fermeture des frontières, la France va faire un appel inédit et organisé à l’immigration étrangère à partir de 1916 . Les étrangers appartenant aux nations alliées, neutres ou colonisées sont directement recrutés et viennent à leur tour suppléer la main d’œuvre féminine. Comment les habitants du Tarn-et-Garonne cohabitent-ils avec ces différents groupes étrangers ? Comment les autorités municipales et préfectorale organisent-elles la surveillance pointilleuse de ces étrangers dont la figure est rapidement suspecte et menaçante en temps de guerre? Cette étude des conditions de vie et de travail des étrangers présents sur notre sol pendant la Première Guerre Mondiale permet d’apporter un autre regard non seulement sur l’existence et les mentalités des Français de l’arrière mais aussi sur les pratiques de contrôle et de surveillance exercées par l’Etat en guerre.

 

Christiane CHAIGNON-TRIAS

Professeur d’histoire-géographie-éducation civique dans le Secondaire.

Conférence issue de recherches universitaires effectuées aux Archives départementales du Tarn-etGaronne sous la direction de Pierre LABORIE et mises en forme dans un mémoire de licence intitulé : « L’Etranger dans la logique de guerre, Tarn-et-Garonne, 1914-1918 », consultable aux Archives départementales.

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrée gratuite

Pour y aller

Adresse : 27 Rue des Augustins, 82000 Montauban, France

Voir votre itinéraire

Contact

Renseignement

Archives départementales de Tarn-et-Garonne


05 63 03 46 18
archives@cg82.fr

Site web : http://www.archives82.fr/

Retour à la liste des événements

Partager